Entreprises Elargissement de la déductibilité fiscale des abandons de créances aux abandons de loyers


(Achevé de rédiger le 18 mai 2020). L’abandon de loyers – le fait pour une entreprise « bailleur » de renoncer à percevoir un loyer d’un locataire en difficulté – bénéficiera pendant la crise d’une fiscalité dérogatoire.


Abandons de loyers


  • Les loyers visés par cette mesure - et non recouvrés - seront déductibles sans qu’il soit nécessaire que l’entreprise qui les consent ou les supporte justifie d’un intérêt à ce titre.*

 

  • Ces abandons ne constitueront pas des revenus imposables, sans toutefois porter atteinte à la déductibilité des charges correspondantes (charges de propriétés, intérêts d’emprunt).

 

* Cette condition était nécessaire avant l’adoption de cet amendement dans le Projet de loi de Finances rectificatif 2020.