Pension retraite et rente

Il s'agit du montant imposable qui figure sur le relevé (dématérialisé ou papier) établi par l’organisme payeur et non du montant perçu.  



Sommes à déclarer 1AS à 1DS (ou 1AL à 1DM)

 

  • les sommes perçues au titre des retraites publiques ou privées y compris les majorations de retraite ou de pension pour charges de famille,
  • les rentes viagères à titre gratuit (rente à caractère indemnitaire allouées aux victimes d'accidents)
  • les prestations de retraite versées sous forme de capital, par exemple le capital perçu à l’échéance d’un plan d’épargne pour la retraite populaire (PERP) affecté à l’acquisition de votre résidence principale en première accession à la propriété (option possible pour le prélèvement de 7,5 %)

 

En cas de préretraite, les allocations doivent être déclarées cases 1AP à 1DP. 

 

Remarques : Si le montant pré rempli est inexact, il convient de le rayer et d’indiquer le montant exact ligne 1AS et 1BS, 1AZ et 1BZ, 1AL et 1BL.

 

Revenus exceptionnels : 
Les pensions de nature exceptionnelles déclarées en cases AS, AZ, AO et AM doivent être reportées en case 1AD à 1DD
Exemple : une pension sur les revenus 2017 versée en 2018… 

Exemple :

Pension de retraite perçue en 2018 de 120 000 € dont 50 000 € de revenus exceptionnels   Il convient d’indiquer 120 000 € en 1AS et 50 000 € en 1AD.  

 

Les revenus exceptionnels ainsi que les revenus exclus du champ du prélèvement à la source restent imposés en 2019 selon les modalités habituelles. 
Les revenus exceptionnels suivants n’ouvrent pas droit au CIMR : 
– les revenus exceptionnels ou différés imposés selon le système du quotient prévu par l’article 163-0 A du CGI ;
– les revenus de nature exceptionnelle, notamment les prestations de retraite perçues sous forme de capital, les pensions dont l’échéance normale intervient au cours d’une ou de plusieurs années anté¬rieures ou postérieures et tout autre revenu qui, par sa nature, n’est pas susceptible d’être recueilli annuellement. 
Ces pensions de nature exceptionnelle doivent être déclarées en lignes 1AD à 1DD. Leur montant est, en outre, déjà inclus dans les montants des lignes 1AS, 1AZ, 1AO, 1AM. 
En revanche, les pensions exceptionnelles ou différées déclarées ligne 0XX de la 2042 C et imposées selon le système du quotient ne doivent être inscrites ni lignes 1AS, 1AZ, 1AO, 1AM ni ligne 1AD. 


Les pensions déclarées ligne 1AT sont exclues du calcul du CIMR.

 

Pensions de retraite taxables à 7,5 % (case 1AT et 1BT)

 

Sur demande expresse et irrévocable, les pensions de retraites versées sous forme de capital peuvent être soumises à un prélèvement forfaitaire de 7,5 % libératoire de l’impôt sur le revenu. L’option n’est possible que si le versement en capital ne fait pas l’objet d’un fractionnement et si les cotisations versées pendant la phase de constitution des droits étaient déductibles du revenu imposable. Il convient alors d’indiquer case AT ou BT, le montant des pensions avant déduction des cotisations et contributions prélevées sur les pensions.
 

Rentes viagères à titre onéreux 1AW à 1DW (ou 1AR à 1DR)



Ce sont les rentes perçues en contrepartie du versement d’une somme d’argent ou de la trans¬mission d’un bien ainsi que les rentes allouées en dommages-intérêts par décision de justice.

Les retraites bénéficient également de l’abattement de 10 %, mais celui-ci est au minimum de 389  € par pensionné et au maximum de 3 812 € par foyer fiscal.

 

Revenus exceptionnels : 

Les rentes viagères de nature exceptionnelle déclarés en case AW à DW  doit être reportées en cases AU à DU.
Exemple : une rente acquise en 2017 et versée en 2018. 

Exemple :

Rente perçue en 2018 de 80 000 € dont 30 000 € de revenus exceptionnels.                        Il convient d’indiquer 80 000 € en 1AW et 30 000 € en 1AU.  

 

Les rentes viagères à titre onéreux de nature exceptionnelle dont le montant est inclus dans le montant déclaré lignes 1AW à 1DW) doivent être reportées lignes 1AU à 1DU. Il s’agit notam¬ment des rentes dont l’échéance normale intervient au cours d’une ou de plusieurs années antérieures ou postérieures et de toute autre rente qui, par sa nature, n’est pas susceptible d’être recueillie annuellement. 
En cas d’imposition de rentes exceptionnelles ou diffé¬rées selon le système du quotient, il convient d’inscrire leur montant uniquement ligne 0XX de la 2042 C sans les déclarer lignes 1AW à 1DW.
Le montant des rentes de nature exceptionnelle déclarées lignes 1AU à 1DU ou ligne 0XX n’ouvre pas droit au CIMR.

 

Remarque sur le montant à déclarer :
 
Il convient d’indiquer sur chacune des lignes 1AW à 1DW (ou 1AR à 1DR), le montant total des rentes perçues en 2018 par tous les membres du foyer fiscal, en fonction de l’âge qu’avait chaque bénéficiaire lors de l’entrée en jouissance de la rente.
Il suffit d’indiquer la somme perçue, le montant imposable sera calculé automatiquement.
Seule une fraction de ces rentes est imposable. L’âge du bénéfi¬ciaire au moment de la date d’entrée en jouissance 4 détermine la fraction imposable de la rente :
– si le bénéficiaire était âgé de moins de 50 ans, la fraction imposable est de 70 % (ligne 1AW) ;
– si le bénéficiaire était âgé de 50 à 59 ans inclus, la fraction imposable est de 50 % (ligne 1BW) ;
– si le bénéficiaire était âgé de 60 à 69 ans inclus, la fraction imposable est de 40 % (ligne 1CW) ;
– si le bénéficiaire était âgé de 70 ans et plus, la fraction imposable est de 30 % (ligne 1DW).

 

Exemple : 

sommes perçues
 


Les autres catégories de revenu


Guide fiscal et patrimonial 2019

Aide à la déclaration de vos placements

Découvrez nos fiches

Guide fiscal et patrimonial 2019

L’impôt sur la Fortune Immobilière – IFI

Comment bien déclarer ce nouvel impôt qui remplace l’ISF ?