fbpx Analyse des marchés financiers | UFF Banque conseil en gestion de patrimoine

Actualités Analyse des marchés financiers - Novembre 2022


En novembre 2022, les marchés financiers actions ont continué sur leur lancée du mois précédent et ont amplifié leur reprise, considérant que les banquiers centraux étaient en train de gagner leur combat contre l’inflation.

Sur le plan politique, les résultats des élections US de mi-mandat – tant redoutées par les présidents en place – ont démontré une grande résilience des démocrates, face à des républicains qui n’ont pas pu mettre la main sur le Congrès. En effet, le peuple américain n’a que très partiellement entendu les appels tonitruants de l’ancien Président Donald J. Trump et n’a accordé qu’une courte victoire aux Républicains dans leur conquête de la Chambre des Représentants. En revanche, le Sénat reste aux mains des Démocrates, qui gagnent même un siège supplémentaire par rapport à la situation précédente.

Par ailleurs, le dernier G20 qui s’est tenu en Indonésie a permis de faire bouger des positions a priori figées quant au conflit russo-ukrainien. Ainsi, le Président chinois Xi Jinping s’est légèrement rapproché de la vision occidentale et a déclaré s’opposer fermement à une instrumentalisation des produits alimentaires et de l’énergie, ce qui a été interprété comme une critique voilée de l’action du Président russe.

Mais c’est sans conteste la faillite de la plateforme d’échange de cryptomonnaies FTX, considérée jusqu’alors comme l’une des plus sûres, qui a fait couler le plus d’encre. L’ampleur du scandale que constitue cette banqueroute est encore inconnue, mais il est d’ores et déjà certain que le fondateur et PDG de FTX a utilisé et perdu plus d’un milliard de dollars appartenant à ses clients pour financer sa propre société Alameda enregistrée aux Bahamas. L’effondrement de FTX est resté néanmoins circonscrit à la sphère des cryptoactifs, mais a entraîné des répercussions importantes sur d’autres plateformes de premier plan. 

En revanche, du côté des marchés financiers plus traditionnels, en revanche, l’optimisme est toujours de rigueur. Les chiffres d’inflation publiés ont montré des signes d’accalmie rapide, tandis que les banquiers centraux américains ont commencé à infléchir leurs discours, mettant du baume au cœur des investisseurs. En conséquence, le rendement du 10 ans français s’est encore détendu de près de 30 points de base en novembre, tandis que son équivalent allemand en perdait plus de 20. Aux Etats-Unis, la décrue des taux obligataires aura été de plus de 40 points de base tant les marchés semblent jouer la fin prochaine de la normalisation des taux d’intérêt.

Du côté des actions, les marchés ont pu à loisir profiter du reflux des taux d’intérêt, de la forte baisse des matières premières (notamment du pétrole) et du retour en grâce de l’euro qui a repris plus de 5% face au dollar. Dans ces conditions, l’Eurotoxx 50 et le CAC40 s’adjugent respectivement près de 10% et 7,5% de hausse. Aux Etats-Unis, les indices SP 500 et Nasdaq progressent de plus de 4% en dollar, mais font du surplace en euro. Et une fois n’est pas coutume, la palme du retour en force revient aux marchés actions des pays émergents qui rebondissent de près de 15% en dollar sur le mois, bénéficiant largement de l’envolée de près de 30% des actions chinoises dans cette même devise.

 

Analyse rédigée le 02/12/2022 par Pierre Bismuth, Directeur Général et Responsable des Gestions chez Myria Asset Management.